Retour à la liste

Retour sur la permanence publique et l'atelier du 5 mars

18/03/2019
Actualité

Ce mardi 5 mars 2019, deux rendez-vous autour du projet éolien du Savernay ont eu lieu.

Un atelier de travail autour des mesures compensatoires et d’accompagnement.

Cet atelier avait pour objectifs de continuer la réflexion sur le projet de territoire et de co-construire les mesures d’accompagnement.

Après un premier temps de présentation de la version finale du projet par Global Wind Power, les participants ont pu remplir un questionnaire sur les mesures compensatoires et d’accompagnement en s’aidant de différents documents mis à leur disposition.

Plusieurs idées de mesures sont ressorties de cet atelier et notamment :

- L’enfouissement des réseaux téléphoniques et électriques

- La création de pistes cyclables en lien avec la véloroute

- L’aménagement paysager le long du canal

- La mise en place d’un financement participatif

- La création d’un chemin de randonnée autour du parc

- La mise en place de la fibre

- La mise en place d’un système d’ultrasons pour éloigner les oiseaux des éoliennes

  • Une permanence publique d’information

L’objectif de cette permanence était d’informer sur les dernières actualités du projet éolien via plusieurs médias d’information :

- Cinq kakémonos permettant de recueillir des informations sur les fondamentaux de l’énergie éolienne, sur le projet éolien du Savernay et sur la démarche de concertation.

- Une vidéo recréant une vision dynamique du paysage après l’implantation des éoliennes

Vous retrouverez ci-dessous les différentes questions posées lors de l’atelier et de la permanence publique ainsi que leur réponse :

« Quelle est la durée de vie d’une éolienne ? »
Réponse de Global Wind Power :  La durée de vie d’une éolienne est de 25 à 30 ans.

« Quelle est la taille d’une pale d’éolienne ? »
Réponse de Global Wind Power : Les pales des éoliennes envisagées font 75 m.

« Quel est le coût de démantèlement d’une éolienne ? »
Réponse de Global Wind Power : Le coût du démantèlement prenant en compte la revente des matériaux est évalué à 50.000 euros. Au moment de la construction du parc, une somme de 50.000 euros par éolienne, provisionnée par le développeur est remise à la Caisse des Dépôts. Cela permet d’assurer que le coût du démantèlement ne soit pas à la charge de l’exploitant agricole ni au propriétaire foncier.

« L’éloignement des éoliennes aux habitations est-il dû au bruit ? »
Réponse de Global Wind Power : La distance minimale imposées par la loi entre les éoliennes et les habitations est de 500 m. Cette distance a été fixée par le gouvernement dans la loi Grenelle II prenant en considération les émissions acoustiques et l’environnement paysager. Sur la trame d’implantation finale, 3 habitations sont situées à 600 m d’une éolienne, les autres habitations les plus proches avoisinent une distance de 1km. L’une des demandes de la concertation était notamment de maximiser la distance entre les éoliennes et les habitations.

« Les éoliennes sont implantées dans la forêt. Les essences que vous allez replanter dans les bois sont-elles imposées ? »
Réponse de Global Wind Power : Nous n’avons pas d’essences imposées, cependant nous replanterons des espèces locales. Les services de l’Etat nous demanderons de respecter un ratio supérieur à 1 concernant le reboisement. C’est-à-dire que pour chaque arbre enlevé, 2 arbres à minima seront replantés.

« Quels sont les résultats des études de vent ? Peut-on avoir accès aux différentes études ? »
Réponse de Global Wind Power : Sur la zone de projet, les vents dominants sont orientés Sud-Ouest et présentent une moyenne annuelle de 5,4m/s (soit 19,44km/h). Les vents les plus fréquents sont relevés à 5,7m/s en moyenne. Le mât de mesure enregistre les données de vent toutes les 10 minutes. C’est avec ces informations que nous calculons ensuite les moyennes.
Une fois qu’elles seront abouties, les études constituant le dossier ICPE seront rendues publiques.

« Les éoliennes ont-elles un impact sur les élevages bovins, équins et la santé humaine ? »
Réponse de Global Wind Power : La règlementation française figure parmi les plus protectrices en ce qui concerne les effets sanitaires des éoliennes et permet d’assurer un niveau élevé de protection des riverains et de l’environnement tout au long de l’exploitation de l’installation. Le retour d’expérience de plus de 20 ans dans le monde entier montre que les éoliennes n’ont pas d’impact sur les élevages. Les rares cas évoqués sont principalement liés à des problèmes sanitaires au sein de l’exploitation ou des problèmes de mise à la terre. Pour plus de renseignement nous vous invitons à consulter la FAQ du site internet dédié au projet.

« Les communes environnantes ont-elles été consultées ? »
Réponse de Global Wind Power : Le projet est connu par la Communauté de Communes de Bazois Loire Morvan et par conséquent, les communes environnantes sont au courant du projet. Les communes situées dans un rayon de 6km du de la zone d’étude auront l’occasion d’émettre leur avis lors l’enquête publique.

  • « Le dossier du projet va-t-il être déposé en préfecture ? L’avis des gens est-il déposé en même temps que le dossier du projet ? »
    Réponse de Global Wind Power : Oui, une première partie du dossier (10 éoliennes) sera déposée en préfecture pour instruction en avril 2019. Suite à la revue de cette première partie, la préfecture nous adressera une demande de compléments. Puis, en décembre 2019, la deuxième partie du dossier (3 éoliennes) sera déposée à la préfecture. La démarche de concertation est prise en compte dans le dossier déposé en préfecture. Pendant la durée de l’enquête publique, vous pourrez également consigner vos observations et propositions sur le projet.

« Quelles seront les retombées du projet pour le territoire ? »
Réponse de Global Wind Power : Les retombées financières pour les collectivités locales ont été estimées à 676 000 € par an. Cet argent devrait être réparti de la façon suivante :

  • 340 000 € seront perçus par la Communauté de communes Bazois Loire Morvan ;
  • 210 000 € seront perçus par le département ;
  • 29 000 € seront perçus par la région ;
  • 44 000 € seront perçus par la commune de Saint-Gratien-Savigny ;
  • 38 000 € seront perçus par la commune d’Isenay ;
  • 15 000 € seront perçus par la commune de Cercy-la-Tour.

 

« Quelles sont les différences entre le projet actuel et celui de 2013 ? »
Réponse de Global Wind Power : Le projet a évolué en tenant compte de vos avis :
- La zone d’études a été modifiée pour inclure la zone du Plémont
- le nombre d’éoliennes a été réduit à 13
- les éoliennes ont été éloignées des habitations
- la démarche de concertation proposée en 2018 a été modifiée au mois d’avril pour correspondre à vos attentes et a été reconduite en 2019

Métaplan réalisé pendant la permanence publique

Métaplan

Enregistrez-vous ou connectez-vous pour commenter

Se connecter / S'enregistrer