Retour à la liste

Retour sur l'atelier participatif et la permanence publique du mardi 08 octobre 2019

15/10/2019
Actualité

Ce mardi 8 octobre, les deux derniers rendez-vous de concertation de l’année 2019 autour du projet éolien du Savernay ont eu lieu :

1) Un atelier de travail autour des mesures d’accompagnement et des supports de communication

Cet atelier visait à conclure les réflexions autour des mesures compensatoires et d’accompagnement ainsi qu’à co-construire les supports délivrant de l’information sur le projet, et plus spécifiquement la prochaine lettre d’information, qui sera distribuée aux habitants des communes de Cercy-la-Tour, Isenay et Saint-Gratien-Savigny dans les prochaines semaines.

  • Après une première phase de rappel par Global Wind Power des spécificités et nuances existantes entre mesures compensatoires et d’accompagnement, le développeur a ensuite présenté son travail de budgétisation et de planification de la mise en œuvre des mesures identifiées par les participants lors de l’atelier du 19 juin 2019 (vous pouvez en retrouver le détail dans l’illustration ci-dessous). Il s’en est suivi un temps d’échanges autour du projet, dont les questions et les réponses figurent en bas de cet article (vous pouvez également retrouver à droite l'image du support de travail utilisé pendant l'atelier.)
  • La deuxième partie de l’atelier a été consacrée à la co-construction de la huitième lettre d’information dédiée au projet éolien du Savernay. A l’aide d’une lettre d’information vierge, il a été proposé aux participants de rédiger des propositions de contenus et de partager leurs idées et recommandations quant aux sujets à aborder et à la mise en page à faire figurer sur la prochaine édition de la lettre. Les participants ont par exemple évoqué le besoin de retrouver des informations sur toutes les actions réalisées lors des ateliers de concertation ainsi que des chiffres clés et clairs concernant le projet. Ils ont également exprimé l’envie de retrouver une rubrique « info / intox » qui leur permettrait d’obtenir des renseignements les aidant à démêler le vrai du faux concernant l’éolien. Ces idées, et les autres propositions transmises lors de l’atelier, seront travaillées par Mazars Concertation, qui collaborera avec les participants pour finaliser la lettre et s’assurer qu’elle intègre bien les éléments attendus. 

Atelier participatif GWP 8 octobre
propositions atelier 19 juin GWP

2) Une permanence publique d'information

Les personnes intéressées par le projet éolien du Savernay ont pu découvrir cinq panneaux d’information disposés au Centre culturel François Mitterrand ce mardi 8 octobre de 18h à 21h. Une dizaine de personnes se sont attardées dans la salle et ont pu poser leurs questions aux responsables du développement du projet éolien, Global Wind Power.

Vous retrouverez ci-dessous les questions posées, accompagnées de leurs réponses. Vous pouvez également retrouver d’autres questions-réponses issues des précédentes permanences publiques dans les « actualités » du site internet du projet auquel vous aurez accès en cliquant sur le lien suivant : http://www.projet-eolien-savernay.fr/actualite/retour-sur-la-permanence-publique-et-latelier-participatif-du-mercredi-19-juin-2019

Foire aux questions

Vous retrouverez ci-dessous les différentes questions posées lors de l’atelier et de la permanence publique de ce mardi 08 octobre 2019, ainsi que leur réponse :

Concernant la communication

« Peut-on disposer des comptes-rendus des comités des élus ? »

Réponse de Global Wind Power : Nous n’avons pas de comptes-rendus, il n’y a que des échanges informels lors de ces comités d’élus. Nous rédigerons en revanche, à la suite de votre demande, un compte rendu pour les prochains comités.

« Combien de réunions d’information avez-vous organisé jusqu’à présent ? »

Réponse de Global Wind Power : Nous avons organisé 7 ateliers de travail, 3 réunions d’information, 3 permanence publique et une visite de parc éolien depuis le début de la concertation en 2017.

« Qui a distribué les tracts d’information ? »

Réponse de Global Wind Power : C’est la société Mazars Concertation qui a été chargée de distribuer les tracts d’information sur les communes d’Isenay, de Saint-Gratien-Savigny et de Cercy-la-Tour.

 

Concernant le projet / les mesures compensatoires et d'accompagnement

« Est-ce que vous ne reboiserez que sur le site concerné par le projet ? Ou également à d’autres endroits dans la commune ? »

Réponse de Global Wind Power : Global Wind Power reboisera localement, autour de la zone du projet. L’objectif est de réinsérer de la végétation à certains endroits clés aux environs du projet, pas nécessairement sur le site précis du projet ou au sein de la commune, mais bien dans les espaces permettant de favoriser le développement de la faune et de la flore.

« Est-ce que vous replanterez le même type de végétation ? »

Réponse de Global Wind Power : Nous replantons toujours des essences locales, de la végétation issue du territoire, mais nous ne replantons pas nécessairement les mêmes espèces. Les espèces replantées sont choisies avec les services de l’État et le propriétaire du terrain.

« L’ONF prennent-ils part au projet ? »

Réponse de Global Wind Power : Global Wind Power a travaillé avec l’ONF de Bourgogne (agence de Dijon) pour réaliser le dossier de défrichement.

« Que risquent les chauves-souris lorsqu’elles s’approchent près des éoliennes ? »

Réponse de Global Wind Power : Le risque auquel les chauves-souris sont principalement confrontées n’est pas de se faire heurter par l’éolienne, même si cela reste possible, mais de subir des différences de pression importantes lors de leur passage à proximité des pales. L’anatomie des chauves-souris est sensible et leurs organes peuvent souffrir de ces différences de pression. Pour réduire ce phénomène, les éoliennes seront bridées quand les conditions météorologiques favorisant la sortie des chauves-souris seront réunies. De plus, les mesures d’accompagnement mises en place autour du projet comme la plantation de haies visent à créer des espaces favorables aux chauves-souris, suffisamment éloignés des éoliennes.

« Peut-on ralentir les éoliennes pour protéger les oiseaux ? »

Réponse de Global Wind Power : Oui, c’est possible, en fonction du résultat des études. En effet, si les études démontrent que les chauves-souris ou les oiseaux risquent d’être impactées par le fonctionnement des éoliennes à certaines périodes de l’année ou à certaines heures de la journée en fonction de leur rythme naturel, alors nous devons mettre en place des mesures de bridage de nos machines sur ces créneaux afin de ne pas perturber l’espèce.

« Dans le cadre de ce projet, les éoliennes sont-elles toutes forestières ? »

Réponse de Global Wind Power : Non, la zone d’implantation de la majorité des éoliennes se situe en forêt mais une éolienne se situe dans un champ.

« Êtes-vous en contact avec les élus des trois communes ? »

Réponse de Global Wind Power : Oui, nous organisons un comité avec les élus des trois communes plusieurs fois par an. Cela nous permet de communiquer avec eux concernant les dernières actualités du projet et son évolution.

« Est-ce que les éoliennes ont un impact sur la migration des oiseaux ? »

Réponse de Global Wind Power : Nous avons mandaté un bureau d’étude indépendant pour étudier le sujet concernant le projet éolien du Savernay. Selon leur expertise « les effectifs observés sur le site de Savernay sont relativement élevés et un couloir de migration a pu être établi avec un axe de migration orienté nord-est/sud-ouest pour la migration et sud-ouest/nord-est pour la migration prénuptiale. Ces couloirs se situent à l’est des poches de la zone d’étude. Des groupes importants de Pinson des arbres, Pigeon ramier et Étourneau sansonnet, ont été observés sur ou à proximité de la zone d’étude. Ces espèces communes sont très peu sensibles au risque de collisions et au dérangement. Les impacts du projet du parc éolien de Savernay en période de migration seront donc faibles. » Extrait de l’Etude d’impact écologique du projet éolien de Savernay.

« Le tracé de la vélo-route passe-t-elle proche des éoliennes ? De combien de km ? »

Réponse de Global Wind Power : Vous trouverez ci-dessous la photo du travail réalisé par les participants lors de l’atelier du 19 juin. Il ne s’agit que d’une ébauche et un travail plus fin sera réalisé avec la sollicitation de l’office du tourisme de Saint Honoré quand le projet éolien sera autorisé.

 

« Quand seront installées les éoliennes ? »

Réponse de Global Wind Power : Une première partie du dossier du projet sera déposée en novembre 2019. La seconde partie sera à son tour déposée début d’année 2020. Sachant cela, la décision du préfet concernant la première partie du dossier devrait intervenir en octobre 2021 et en 2022 pour la seconde partie. Les éoliennes pourraient donc potentiellement être installées en 2023.

« Avec-vous eu une réponse de l’armée ? »

Réponse de Global Wind Power : Oui, nous sommes règlementairement obligés de les contacter pour tous nos projets. Ils seront également sollicités par les services de l’État lors de l’instruction du dossier.

« Est-ce que c’est Global Wind Power qui sera chargé de l’entretien des mesures d’accompagnement ? »

Réponse de Global Wind Power : Non nous ne nous chargerons pas de l’entretien de ces mesures car cela ne relève pas de notre expertise, ce sont des entreprises locales et spécialisées qui s’en occuperont. En revanche, c’est bien la société d’exploitation du parc éolien qui les financera.

« A quelle date comptez-vous retirer le mât de mesure ? »

Réponse de Global Wind Power : Le retrait du mât de mesure est prévu pour février 2020.

« Qu’ont donné les études sur les oiseaux ? »

Réponse de Global Wind Power :  Les inventaires concernant l’avifaune ont permis de recenser 107 espèces. La biodiversité avifaunistique est variée sur le site de Savernay. En effet, la mosaïque paysagère composée de boisements, prairies, cultures, haies et milieux humides est particulièrement favorable à la présence d’espèces diversifiées. Mais grâce à nos réflexions collectives et aux mesures identifiées, visant à développer un projet cohérent et respectueux du territoire, notamment vis-à-vis de l’application des mesures d’évitement et de réduction, le projet de parc éolien de Savernay présente un risque environnemental résiduel faible et maîtrisé.

« Qu'en est-il du SIEEEN Nièvre Energie par rapport à votre projet ? »

Réponse de Global Wind Power : L’organisme a été consulté dans le cadre d’une demande de devis pour l’enfouissement de lignes électriques sur la commune de Cercy-La-Tour.

« Pour quelle date est prévu le dépôt du projet ? »

Réponse de Global Wind Power : Le projet devrait être déposé en préfecture en novembre 2019.

« Que donnent les résultats du mât de mesure ? »

Réponse de Global Wind Power : Sur la zone de projet, les vents dominants sont orientés Sud-Ouest et présentent une moyenne annuelle de 5,4m/s (soit 19,44km/h). Les vents les plus fréquents sont relevés à 5,7m/s en moyenne. Le mât de mesure envoie les données de vent toutes les 10 minutes. C'est à partir de cela que la moyenne sur l'année, ou par période de temps est calculée.

« Les prises de vue sont-elles les mêmes dans le précédent dossier déposé en préfecture ? »

Réponse de Global Wind Power : Certaines prisent de vues seront les mêmes que dans le dossier précédent car ces lieux représentent des enjeux paysagers importants. Mais l’étude paysagère, elle, a été entièrement revue. De nouvelles prises de vues ont également été réalisées. Au total, ce sont environ 60 photomontages qui seront présentés dans l’étude paysagère.

« Qui rédige le dossier déposé en préfecture ? »

Réponse de Global Wind Power : Le dossier déposé en préfecture est rédigé par les différents bureaux d’études que nous mandatons. Un assemblier se charge ensuite de donner une cohérence au dossier et d’assembler toutes les pièces règlementaires. Vous trouverez ci-dessous les noms de nos prestataires.

Ecologie

Paysage

Accoustique

Assemblier

Raccordement

Concertation

Vent

Défrichement

Calidris

Couasnon

Delhom

Ater

E&S Teknologics

Mazars Concertation

Dewi

ONF

« Quand est-ce que le dossier va passer devant le conseil communautaire ? »

Réponse de Global Wind Power : Le dossier ne passera pas devant le conseil communautaire car il ne s’agit pas de l’instance juridique qui instruira le dossier. En revanche le conseil communautaire sera consulté lors de l’enquête publique dans le but de donner un avis consultatif sur le projet.

« Les implantations prévues dans le dépôt du projet sont-elles les mêmes que celles qui nous avaient été présentées lors de la dernière permanence publique ? »

Réponse de Global Wind Power : Oui, tout à fait.

« Est-ce qu’il y avait une enveloppe budgétaire fixée au départ par Global Wind Power concernant les mesures d’accompagnement ? »

Réponse de Global Wind Power : Non il n’y avait pas d’enveloppe budgétaire fixée à l’avance pour ces mesures, la hauteur du budget dépend de l’ampleur du projet, de sa rentabilité, du nombre de communes concernées et des propositions faites pour les mettre en place.

« Quelle taille fait la fondation des éoliennes ? »

Réponse de Global Wind Power : La fondation des éoliennes fait 4 mètres de profondeur.

« Est-ce qu’il y a un budget prévu par Global Wind Power en vue du démantèlement des éoliennes ? »

Réponse de Global Wind Power : Oui, le porteur de projet à l’obligation légale de provisionner une somme d’argent (50.000 euros par éolienne) en vue du démantèlement du parc. Dans le cas où le parc éolien serait racheté par un autre exploitant, c’est ce nouvel exploitant qui se chargerait du démantèlement. Dans le cas ou Global Wind Power ferait faillite, la somme provisionnée serait alors débloquée par le Préfet afin de couvrir les frais de démantèlement.

Enregistrez-vous ou connectez-vous pour commenter

Se connecter / S'enregistrer